La devise électronique et les casinos en ligne

casino bitcoin

L’un des principaux attraits des casinos en ligne est la possibilité de payer rapidement et simplement à travers une plateforme de paiement. Bien que les casinos traditionnels tentent de prendre le train en marche en acceptant la plupart des paiements virtuels, ils ont encore du retard à rattraper. En effet, depuis Janvier 2014 certains casinos de Las Vegas (The D Las Vegas Casino Hotel et Golden Gate Hotel & Casino) autorisent l’utilisation des Bitcoins dans leurs hôtels et magasins. Mais, pas encore pour les paris et les jeux ; tandis qu’il existe déjà de nombreux « Casinos BitCoin » sur internet.

Une nouvelle monnaie pour une nouvelle industrie

casino bitcoin

Les casinos virtuels se mettent au pas en acceptant également le bitcoin comme méthode de dépôt

Les Bitcoins constituent une devise électronique qui traverse actuellement ces années formatives. Largement soustraite à l’autorité et au contrôle des gouvernements, cette monnaie nouvelle permet à toute personne de générer de la richesse et de réaliser des transactions sans laisser la moindre trace. Raison pour laquelle le Bitcoin est la devise par excellence pour le blanchiment d’argent.
Bien souvent, la une des journaux l’associe au financement clandestin d’activités criminelles, mais il ne faut pas négliger l’intérêt qu’il présente pour les particuliers honnêtes. Le cours des BitCoins est encore flexible, ce qui permet à la monnaie d’atteindre des sommets impressionnants (1000 dollars pour 1 BTC en début 2013), et certains plus inquiétants. À ce titre, le Bitcoin est l’occasion pour les joueurs d’obtenir pour la même valeur de Bitcoin, une valeur bien plus élevée en dollars ou en euros (à condition de faire des choix judicieux).
Toutefois, le cours du Bitcoin pouvant fluctuer grandement, opter pour cette devise électronique c’est prendre le risque pour le casino de payer plus ou, pour le joueur de gagner moins. Une devise qui est donc un pari en soi et qui se prête bien au jeu des paris et des jeux d’argent.

Quelques mesures de prudence

Il n’y a pas encore énormément de casinos en ligne qui acceptent l’utilisation des Bitcoins. Mais ce n’est pas pour autant que vous devriez confier vos devises électroniques au premier venu. Voici quelques vérifications simples qu’il est possible d’opérer dès le départ :
S’assurer que le casino en ligne dispose d’une licence de jeu sur internet avant de vous inscrire ;
Ne recherchez que des sites de jeu qui ont largement investi dans leur infrastructure. La présence de jeux flash, d’une version mobile fonctionnelle et d’un logiciel de jeu téléchargeable vous laissera entrevoir le sérieux des opérateurs du casino ;
La sécurité des transactions doit toujours être extrêmement rigoureuse. Les Bitcoins sont des devises intraçables, alors il est préférable de n’avoir affaire qu’à des infrastructures financières officielles pour ne pas être victime de potentiels pirates ;
La réputation doit également servir de boussole au moment du choix d’un « Casino Bitcoin ». Il suffit pour ce faire de lancer une recherche sur quelques moteurs de recherche pour savoir si des joueurs ont déjà eu des raisons de se plaindre du casino où vous envisagez de jouer ;
Au-delà de toutes ces précautions, il est important de se renseigner sur les normes appliquées par le casino en termes de paiement et de conversion du Bitcoin.

Les jeux d’argent en ligne, Jackpot budgétaire ?

législation sur les jeux d'argent en ligne au New Jersey

Les casinos en ligne sont dans de nombreux pays, un véritable casse-tête pour les législateurs. Aux États-Unis par exemple, la législation s’est longtemps comportée de manière très hostile face à la possibilité d’une législation uniforme. Tandis que certains États comme le New Jersey ont une législation très ouverte, d’autres sont encore assez fermés.

Une solution au déficit budgétaire

législation sur les jeux d'argent en ligne au New Jersey

Le new jersey état le plus peuplé des états unis souhaite donner un cadre légale aux jeux d’argent en ligne

Bien souvent, la lenteur législative peut s’expliquer par le lobbying des casinos physiques. Il n’est effectivement pas dans leur intérêt de voir l’intégralité du territoire autoriser les casinos sur internet. Mais, ce n’est pas l’unique raison. Les casinos en ligne présentent un problème complexe quant à la taxation étant donné qu’ils sont pour la plupart, des structures off-shore et que les gains des joueurs ne peuvent être soumis à l’impôt.
L’État du New Jersey, qui est le plus peuplé des USA à autoriser les jeux d’argent sur internet, a d’ailleurs été l’un des premiers à mettre en œuvre une politique fiscale censée tirer profit de cette nouvelle industrie. Hélas, depuis plusieurs années, les recettes fiscales issues des casinos en ligne à New Jersey sont bien en dessous des prévisions.
Fiscalité trop laxiste ou évasion fiscale, on ne saurait trop le dire. Mais une chose est certaine, la tendance ne se reproduirait pas forcément sur l’ensemble des 50 États américains. Alors que le New Jersey a dû revoir à la baisse son budget de 250 millions de dollars en avril 2014, une législation unique et uniformément appliquée sur l’ensemble du territoire américain permettrait de générer 300 millions de dollars annuellement dans l’État de Pennsylvanie. Une alternative alléchante au regard des difficultés budgétaires auxquelles fait face cet État (1,35 milliard de dollars de déficit entre 2013 et 2015).

Une ouverture timide

Toutefois, les prévisions et l’enthousiasme des économistes se heurtent à l’appréhension des législateurs, quel que soit le pays. L’inquiétude principale touche à la protection des mineurs et des personnes dépendantes. En effet, depuis 2012 l’Observatoire Français des Drogues et Toxicomanies (O.D.J.) a publié une étude sur « Les Jeux d’Argent et de Hasard sur Internet en France ». Cette étude met en relief deux facteurs inquiétants pour les gouvernements.
D’abord, 40% des jeux en ligne n’exigent jamais de présenter une pièce d’identité, ce qui pose le problème de la sécurité des mineurs qui sont influençables et susceptibles de devenir dépendants. Ensuite, pour tous les types de jeux proposés en France (à l’exception de la Française des Jeux), les versions en ligne recueillent une plus grande participation que leurs versions traditionnelles. Il y a donc un risque réel de voir les jeux d’argent en ligne cannibaliser les casinos en jeux d’argent traditionnels.
En conclusion, les jeux d’argent en ligne présentent une source de recettes fiscales non négligeables. Mais, pour les taxer, il faut les autoriser ; et autoriser les jeux en ligne, c’est rompre le monopole des casinos physiques et de l’État. Une situation qui inquiète partout et qui explique l’ouverture timide faite à cette nouvelle industrie pratiquée aux États-Unis, en France, en Belgique, en Allemagne et partout ailleurs.

1 2 3 4